La contestation d'un avis médical de médecin du travail passe par l'Inspection du travail. Avec l'aide d'un médecin qui travaille à l'inspection du travail (le Médecin Inspecteur Régional), il examine la situation et rend un avis qui - actualise et - remplace mon avis. L'inspecteur rencontre l'employeur, le salarié et effectue une étude du poste. Le médecin a accès au dossier médical du travail du salarié, le reçoit en consultation, et pendant ce temps, l'Inspecteur du travail peut avoir accès aux documents de l'entreprise ( registre du personnel,...).

Pour un médecin du travail, cette expérience est toujours désagréable: il faut vraiment accepter que l'avis rendu après la contestation soit différent de celui qu'on avait rendu au départ. C'est une sacrée remise en question. Les salariés d'ailleurs peuvent également contester. Pour les salariés, quand un employeur conteste un avis, c'est également un mauvais moment à passer. 

Et ce jour-là, pour l'employeur, ça a été une sale journée.

Il a eu des remarques sur les conditions de travail, sur l'organisation sur les moyens, sur le travail en hauteur, les contrats de travail,... et l'avis du médecin du travail - moi - a été confirmé pour 3 mois.

Ouf.

Mais le répit n'a été que de courte durée.