Je suis allée rencontrer un chef d'entreprise la semaine dernière, après avoir vu en consultation l'ensemble de ses salariés. Pas une douleur articulaire parmi eux (ils sont environ 80), pas même une petit lombalgie, alors que je pose la question de manière précise à chacun. Ils ont tous un vécu positif de l'entreprise, sont contents, épanouis, calme, ne prennent pas de médicaments-indicateurs (anti-HTA, anti-D', somnifère, ou autre). Bref, bilan vraiment étonnant pour une entreprise du...batiment qui a 20 ans !

Le chef d'entreprise me reçoit, je me suis présentée, je lui ai parlé de la santé de ses salariés, en lui signalant que je suis donc agréablement surprise de mon constat: des salariés heureux au travail, contents de participer à sa bonne marche, et sans problème de santé (alors que les âges sont variés).

Alors, il m'explique: il est particulièrement soucieux de la santé de ses salariés, même en ce qui concerne les trajets. Il les forme, leur fournit le matériel nécessaire et l'entretient, pose des délais de réalisation des chantiers suffisants, réunit régulièrement les équipes pour des informations ascendantes et descendantes, écoute les demandes avec intérêt, et les satisfait s'il le peut. Il a mis à dispositions des locaux propres et en bon état que les salariés laissent dans cet état.

Le respect qui règne dans cette entreprise permet la construction de la santé des salariés dans l'entreprise. Une seule particularité qui peut expliquer en partie cette ambiance: c'est une SCOP: une partie des salariés sont "sociétaires" et participent aux décision de l'entreprise. Donc, ils sont respecteux du matériel, des heures, des chantiers, ...Et du patron puisque finalement, c'est...eux en partie.

En tout cas, ça existe: on peut être maçon et ne souffrir de nulle part, on peut diriger une entreprise de 80 salariés et croire que la confiance permet aussi de réussir. Reste encore quelques progrès de prévention à faire, mais ils sont plutôt friands ! Et moi, je suis partante, je sens que je vais faire des projets intéressants, mais quel défi !

J'ai mis un peu de temps à me remettre de cette visite d'entreprise, mais cela met du beaume au coeur, on n'est pas seulement les derniers utopistes à croire que c'est possible !