Voilà la question que je pose à chaque nouvelle consultation puisque je prends connaissance de mon secteur. Je veux tout de suite mettre fin à un malentendu entre les salariés de mon secteur et moi: en particulier à ce à quoi ils doivent s'attendre de moi dans l'exercice de mes missions.

La plupart du temps, ils sont surpris qu'on leur pose la question, après un léger silence marquant cette surprise, ils acceptent de dire ce qu'ils pensent être la réponse du "bon élève"...: "c'est pour un contrôle" (!), ou bien "c'est pour savoir si on est en bonne santé" (re-!), ou encore "c'est pour savoir si on est apte" (...) ou finalement "c'est pour...(je viens de poser 10 minutes de question sur le travail) ...savoir si tout va bien dans les conditions de travail"...snif.

  Je ne SUIS PAS un médecin de contrôle
  Je suis effectivement Médecin
  J'en ai rien à faire de l'aptitude qui crée entre nous un immense malentendu, mais pour l'instant, on a pas trouvé de solution pour les cas où les restrictions d'aptitudes sont nécessaires, ou pour remplacer les mécanismes de licenciement pour inaptitude médicale...blabla, je ne SUIS PAS juriste. (cf supra, je suis effectivement (seulement) médecin).
  Je sais bien que vous savez mieux que moi si vous êtes aptes, et je ne sais pas du tout la valeur scientifique du dépistage a priori à travers l'entretien et l'examen du corps si je peux savoir si - ou non - vous êtes en bonne santé alors que vous n'avez pas de symptômes.

Par contre, je tiens absolument à commencer dans mon secteur à rectifire tout malentendu sur mes missions, et sur ce que j'entends faire à ce poste de médecin du travail: c'est à dire ce qui est prescrit par le code du travail: article L 241-2: "Les services de santé au travail sont assurés par un ou plusieurs médecins qui prennent le nom de "médecins du travail" et dont le rôle exclusivement préventif consiste à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail, notamment en surveillant les conditions d'hygiène du travail, les risques de contagion et l'état de santé des travailleurs."

J'espère ainsi pouvoir travailler avec les employeurs et les salariés dans mon rôle de conseiller de santé au travail. Et non pas comme tout ce que tout le monde essaie d'imaginer tout le temps (y compris bon nombre de médecins du travail).

Utopie?