Alors que j'ai demandé à un salarié s'il prenait des médicaments:

-"oui, j'en prends de temps en temps, ...du Doliprane quand j'ai mal à la tête...comme les femmes, quoi..."

-"Comme les femmes ?"

-"Ben oui, les femmes, elles ont tout le temps mal à la tête"

-"...???...!!!"

Je suis intriguée par la banalisation de ces maux de tête. Et en plus venant d'un homme qui se plaint donc de maux de tête "comme les femmes". Quelle référence culturelle, quelle croyance fait que les femmes auraient toutes mal à la tête ? (Pas ce soir, j'ai la migraine ?)
Je n'en saurai pas plus pour cette fois ! (mais je n'en ai pas mal à la tête !!)

Un autre un peu plus tard:
-"Au boulot, je ne compte pas mon temps, je ne dis d'ailleurs jamais non quand on me demande d'être disponible, je viens, mais je pose mes conditions, je dois aller à l'école le matin et le soir pour mes enfants, et ...je n'aime pas qu'on me dise non !" Petite phrase pleine de contradictions, je n'ai pas relevé, mais j'ai trouvé ça amusant. Le reste de la consultation a été d'un ton plus grave, il m'a expliqué à quel point il a pu construire sa santé au travail puisqu'ayant vécu un drame dans sa vie privée, il a pu "tenir le coup" grâce à son travail. Comme quoi, c'est possible.